© 2015 par La Fabrique d'écritures. 

Abonnez-vous à la lettre d'informations de La Fabrique d'écritures

SUIVEZ-NOUS

CONTACTEZ-NOUS

06 01 93 83 07

lafabriquedecritures@gmail.com

L'attrape-cœurs (J. D. Salinger)

Aujourd'hui, je partage un extrait du roman culte de J. D. Salinger : L'attrape-cœurs. Jeune adolescent issu de la bourgeoisie new-yorkaise, Holden s'offre trois jours de vagabondage et de liberté avant d'aller retrouver ses parents pour Noël et leur avouer son renvoi du pensionnat. Trois jours d'errance, de peur et de doute pendant lesquels le jeune homme est habité par l'angoisse de devenir adulte. Je partage avec vous le tout début du roman. Si cet extrait peut convaincre ceux qui n'ont pas encore lu L'attrape-cœurs de se précipiter sur cette oeuvre sensible, vive et drôle sur l'adolescence.



Chapitre 1


Si vous voulez vraiment que je vous dise, alors sûrement la première chose que vous allez demander c'est où je suis né, et à quoi ça a ressemblé, ma saloperie d'enfance, et ce que faisaient mes parents avant de m'avoir, et toutes ces conneries à la David Copperfield, mais j'ai pas envie de raconter ça et tout. Primo, ce genre de trucs ça me rase et secundo mes parents ils auraient chacun une attaque, ou même deux chacun, si je me mettais à baratiner sur leur compte quelque chose d'un peu personnel. Pour ça ils sont susceptibles, spécialement mon père. Autrement ils seraient plutôt sympa et tout - d'accord - mais ils sont aussi fichument susceptibles. Et puis je ne vais pas vous défiler ma complète autobiographie. Je veux juste vous raconter ce truc dingue qui m'est arrivé l'année dernière vers la Noël avant que je sois pas mal esquinté et obligé de venir ici pour me retaper. Même à D. B. j'en ai pas dit plus, pourtant c'est mon frère et tout. Il est à Hollywood. C'est pas trop loin de cette foutue baraque et il vient me voir pratiquement chaque dimanche. C'est lui qui va me ramener chez nous quand je sortirai d'ici, peut-être le mois prochain. Maintenant qu'il a une Jaguar. Une de ces petites merveilles anglaises qui font du trois cents à l'heure. Et qui lui a sûrement coûté pas loin de trois briques. Il est plein aux as à présent. Ça le change. Avant, quand il était à la maison, c'était rien qu'un vrai écrivain. Il a écrit des nouvelles, ce bouquin terrible, La vie cachée d'un poisson rouge, au cas où vous sauriez pas. L'histoire la meilleure, justement, c'était La vie cachée d'un poisson rouge, il était question d'un petit gosse qui voulait laisser personne regarder son poisson rouge parce qu'il l'avait acheté tout seul, avec ses sous. Ça m'a tué. Maintenant D. B. il est à Hollywood, il se prostitue. S'il y a une chose dont j'ai horreur c'est bien le cinéma. Surtout qu'on m'en parle jamais.

40 vues